Etienne Lacombe est anthropologue et il travaille à la Maison des Vins de Fronton depuis un an. Sa mission ? Retracer l'histoire du vignoble de Fronton. À l'occasion de l'ouverture des Jeux Olympiques, il revient avec nous sur une page de l'Histoire de la Cave Coopérative de Fronton : la Réserve Olympique.

À gauche, Etienne Lacombe, anthropologue et à droite Patrick Tissonières, coopérateur et membre du Conseil d'Administration de la Cave Coopérative de Fronton.

Jean Tissonières, maire de Fronton de 1971 à 2001, Président de la Cave Coopérative et Président du Syndicat de l'Appellation Fronton, décédé en 2018.

« Ça a donné un véritable élan à la Cave de Fronton ! »

Patrick Tissonières nous raconte : "Mon père avait eu une super idée, qui a boosté le Fronton à l’époque. Il s’est toujours occupé d’athlétisme à Fronton, toute sa vie. Il avait été invité aux JO de 1964 à Tokyo et il s’était renseigné : à la Délégation Olympique, on consommait du Bordeaux ! Alors comme c’était des amis à lui, il leur a envoyé des échantillons de vins de Fronton. C'est ainsi qu'en 1972 est sortie la première cuvée olympique. Et ça a mis un sacré coup de boost. C’était pour les JO de Munich en 1972, il a donc fallu attendre entre 1964 et 1972 pour que ça se fasse au final. Ça fait partie des éléments qui ont donné un élan à la Cave de Fronton. Il y avait marqué sur les bouteilles « Vins de la Délégation Olympique ». Maintenant ça n’existe plus, il y a des lois qui interdisent ça."

C'est un franc succès, et le vin de Fronton devient alors officiellement le vin de la Délégation Olympique. La Réserve 1970 est embouteillée sous le nom "Cuvée Olympique" en 1972 pour les Jeux Olympiques de Munich.

C’est le début d’une longue et fructueuse coopération initiée par ce personnage audacieux auquel la ville de Fronton doit tant. Le vin de Fronton est de nouveau le vin officiel des JO de Montréal en 1976, puis de Moscou en 1980 et enfin de Los Angeles en 1984.

 

          

Jour de collecte des raisins à la Cave Coopérative de Fronton dans les années 1970

La Cuvée Olympique reste une marque phare de la cave coopérative de Fronton jusque dans les années 2000 où elle est remplacée par le fameux "Comte de Négret".

La Cuvée Olympique était si importante pour la Cave Coopérative que les vignes des coopérateurs étaient classées en trois catégories : Super Olympique, Olympique A, et Olympique B, chacune correspondant à un niveau de qualité et par conséquent à un tarif plus ou moins avantageux pour le coopérateur. 

Commentaires (0)

Product added to wishlist

Notre boutique en ligne utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En continuant votre navigation, vous déclarez accepter leur utilisation.